Rupture de stock

Nos produits pour peindre

Nos pinceaux et rouleaux de peinture ainsi que tous nos accessoires

Kibros vous propose toute une gamme d’articles pour vos travaux de peinture : des rouleaux, des pinceaux et divers produits dérivés.

Nos rouleaux de peinture haut de gamme

Le rouleau peinture est l’outil idéal pour couvrir de grandes surfaces telles que les plafonds ou les sols et peindre un mur au rouleau devient très facile. Il se choisit selon la peinture à appliquer, le support et le résultat attendu. Il se compose d’un manche et d’un manchon.

Le rouleau laqueur à poils courts

Le rouleau laqueur convient pour l’application de laques et de vernis. Il est utilisé pour peindre des portes et du carrelage. Il est adapté aux peintures acryliques, glycéro et époxy. C’est un rouleau à poils courts avec une très grande capacité de chargement.

Le rouleau mousse polyvalent

Le rouleau mousse a un usage polyvalent. Il est idéal comme rouleau pour peinture glycéro ou acrylique, satinée ou mate. Il permet de peindre de larges zones. Sa durée de vie est en générale très réduite.

Le rouleau anti-goutte à poils courts

Le rouleau peinture anti-goutte est pourvu de poils courts. Il évite les éclaboussures. Il s’utilise avec toutes les peintures. C’est aussi un rouleau façade car il est préconisé pour les produits épais comme la peinture de façade. Il est considéré comme un rouleau de peinture professionnel par les acteurs du bâtiment.

Le rouleau de peinture pattes de lapin

Le rouleau de peinture pattes de lapin a un manchon de petite taille. Il est recommandé pour les petites surfaces difficile d’accès comme les radiateurs, les angles et les coins mais aussi pour la peinture bois sur les meubles.

Le rouleau de peinture polyester à poils courts ou longs

Le rouleau de peinture polyester existe sous deux formes : poils courts ou poils longs. Le manchon poils courts est recommandé pour la peinture des murs et des plafonds. Il a une capacité d’absorption importante et est antiprojection. Il est utilisé sur des murs lisses. Le manchon poils longs est surtout indiqué pour les lasures et toutes autres peintures très liquides. Il convient pour les surfaces non lisses car ses longs poils permettent de déposer de la peinture dans les endroits creux (fissures, trous).

Les ensembles et kits de peinture

Les ensembles de peinture Tous nos manchons peuvent être achetés seuls, à l’unité ou en lot. Kibros commercialise des packs peinture avec plusieurs rouleaux de la même gamme avec un seau de peinture ou un bac pour recevoir la peinture. Une grille d’essorage et un mélangeur peuvent être rajoutés dans certains kits.

Tous nos pinceaux

Le pinceau à peindre se divise en plusieurs catégories.

Le pinceau plat “queue de morue”

Le pinceau queue de morue est un pinceau plat qui est utilisé pour peindre des surfaces assez grandes, vernir, laquer et lisser. Les poils de pinceau sont en soie naturelle.

Le pinceau à vernir

Le pinceau à vernir série pro épaisse est un pinceau vernis spécifique fabriqué avec 2 fois plus de poils qu’un pinceau ordinaire. Il s’utilise aussi pour des lasures, des huiles d’entretien et des vitrificateurs.

Le pinceau à rechampir en soie

Le pinceau à rechampir est un pinceau de pouce ou pinceau rond c’est à dire que sa brosse est ronde avec une touffe de poils pointue en soie. Il est préconisé pour les zones petites et compliquées d’accès. C’est le pinceau idéal pour dégager les angles et effectuer des travaux de précision. Le pinceau radiateur est un pinceau coudé avec une tête plate. Son corps courbé et long permet d’atteindre facilement les recoins les plus inaccessibles. Il est utilisé aussi bien pour l’application de peinture que de vernis. Il existe en version standard ou en série pro épaisse (fabrication avec 2 fois plus de poils).

Le pinceau artistique rond

Le pinceau rond aquarelle est un pinceau très fin en poil de martre. C’est un pinceau artiste des plus réputés. Il est préconisé pour l’aquarelle et les lavis mais aussi pour la gouache et la peinture à l’huile ainsi que pour l’encre.

Le spalter plat

Le spalter est un pinceau plat très large qui sert à peindre de grandes surfaces mais aussi à lisser la laque ou le vernis. Le pinceau nylon est un pinceau de nettoyage.

Les couteaux à peindre

Enfin, pour pratiquer la peinture au couteau, il est conseillé d’utiliser un couteau à peindre qui ressemble à une truelle et qui sert à travailler les matières. Ces pinceaux existent en kit avec un panachage de chaque catégorie de pinceaux.

Les accessoires de peinture: araseur, gants, table à encoller …

Les produits dérivés sont l’araseur lino ou moquette qui permet une découpe précise du revêtement, la batte de carreleur utile lors de la pose du carrelage, le couteau à maroufler pour la pose de revêtement sur les murs, la table à encoller papier peint et le gant de peinture.

Promotion pour des pinceaux et des rouleaux pas chère

Durant tout le mois de mai, Kibros vous offre – 25% sur toute la catégorie “peinture et extérieur”. Profitez vite de cette promotion. Code promo PEINDREENMAI.


Sur notre boutique Kibros vous avez aussi la possibilité d’acheter en quantité. Vous pouvez directement sélectionner nos kits et nos ensembles de peinture pour disposer d’un maximum de produits à un prix plus avantageux. Vous pouvez aussi acheter nos pinceaux, nos rouleaux et nos manchons en lot de 3, de 6 ou de 10 en cliquant sur le produit et en sélectionnant la taille du lot souhaité. Sur certains produits vous pouvez aussi sélectionner différentes tailles, formes ou diamètres. Par exemple le spalter est disponible pour une largeur de 80mm, 100mm ou 150mm. Les rouleaux sont eux disponibles en différentes matières et disposent de différentes tailles de poils comme le rouleau de peinture polyester à poils longs ou courts.


Les pinceaux

Que ce soit pour peindre un mur ou peindre une toile, l’accessoire primordial est le pinceau. Il sert à étaler la matière picturale sur le support. Il est le prolongement naturel de la main de l’artiste ou de l’artisan. Pour la petite histoire, nous pouvons remercier les Chinois qui ont eu l’idée il y a plus de 3000 ans de mettre des touffes de poils d’animaux dans des bambous pour pouvoir écrire leurs idéogrammes. Sans être chauvine, mais quand même, par la suite la fabrication française a eu le monopole, même les Allemands de Nuremberg, haut lieu de fabrication des pinceaux, sont venus apprendre la technique vers nous. C’est pour cela que la forme française des pinceaux est toujours la plus répandue et utilisée dans le monde. Pour un résultat de qualité, il faut combiner la bonne peinture bien évidemment, mais aussi les bons outils. Qui n’a pas essayé de gagner quelques euros pour acheter des pinceaux bon marché, mais qui « ô rage, ô désespoir » ont vu les poils de ces fameux pinceaux parsemer leur chef-d’œuvre. Qu’il s’agisse de pinceaux d’artiste ou de pinceaux de peintre, il existe pléthore d’articles. À nous de faire le bon choix et pour vous aider je vous révèle comment bien choisir ses pinceaux.

Commençons par une leçon d’anatomie… Attention pas du corps humain, je précise avant que certains ne se jettent sur ma splendide description, elle se contentera de celle du pinceau : 3 éléments composent un pinceau : la garniture, la virole et le manche. La garniture ou les poils sont la partie maitresse et il en existe toutes sortes de types. La virole représente la partie qui relie les poils au manche. Elle est généralement métallique et elle cercle les poils. Elle résiste à l’humidité sans rouiller. Le manche est la partie par laquelle nous tenons le pinceau. Il est soit en bois, soit en plastique. Pour une meilleure résistance à l’humidité, choisissez un manche en bois vernis. Tout d’abord un pinceau se choisit en fonction du produit à appliquer et de la surface et matière du support.

Je vous dirais que pour moi, il existe 4 grands types de pinceaux :

  1. le pinceau ou brosse à rechampir qui est de forme ronde et qui sert principalement à peindre les angles ou les moulures.
  2. le pinceau plat, de forme rectangulaire, utilisé pour les surfaces de moyennes tailles, qu’elles soient planes ou en relief.
  3. le pinceau spalter qui lui est plat, mais très large. Il est idéal pour les grandes surfaces.
  4. le pinceau coudé ou pinceau radiateur, alors là quelle trouvaille. Je pense que l’inventeur a dû galérer à peindre ses radiateurs et bien merci monsieur. Il est idéal pour les accès difficiles. Son coude lui permet d’atteindre tous les recoins inaccessibles.
Jusque-là, c’est simple. Maintenant passons au choix des poils. Pour un rendu de qualité, cet élément est très important. Il existe 2 matières.

  1. En poils naturels : Les poils de martre qui retiennent bien la peinture et qui se caractérisent par une grande fermeté. Ce poil donne des pinceaux assez élastiques, propre à un tracé précis, mais qui ont un coût plutôt élevé. Les soies de porc qui sont très robustes et plutôt destinés à la peinture à l’huile. Les poils naturels vont servir aux peintures dont les liants sont d’origines naturelles comme la gomme arabique pour l’aquarelle et la gouache ou l’huile de lin pour la peinture à l’huile. Les poils naturels vont boire les liants, et permettre du coup d’avoir une bonne réserve de peinture.
  2. En fibres synthétiques : Ils font leur apparition seulement vers les années 1975/1980. Ils existent dans des tailles et des formes différentes. Ils se nettoient très bien et en plus ils sont moins chers. Ils ont l’avantage d’être à base de polyamide, les fibres synthétiques sont plus résistantes à l’usure et aux produits décapants que les poils naturels. Ils sont notamment appréciés pour la peinture acrylique qui sèche très vite et nécessite un nettoyage rapide. Leur plus gros inconvénient est qu’ils manquent parfois de finesse et de trempe.

Dernier point mais pas des moindres, l’entretien de vos pinceaux

Eh oui si vous ne voulez pas vous retrouver à devoir acheter un pinceau toutes les semaines et du coup crier au scandale et traiter le vendeur de voleur, je vous conseille de bien entretenir vos outils. Dites-vous qu’un pinceau c’est comme une femme, il faut donc être doux et délicat avec lui. La première règle à retenir est : on ne l’oublie pas dans l’eau, sinon vous allez déformer la touffe ! (touffe de poils du pinceau bien sûr). Le pinceau se nettoie au savon car il ne va pas dessécher les poils et le rinçage se fait toujours à l’eau froide pour ne pas ramollir la colle présente dans la virole. Le séchage se fait idéalement la tête en bas voire à plat.

Questions / Réponses

Quel type de pinceaux pour une peinture acrylique ?
Il faut choisir un pinceau en poils synthétiques. Ils permettent de bien travailler ce type de peinture.

Quel type de pinceau dois-je utiliser pour peindre des tuyaux ?
Il faut utiliser un pinceau rond pour les longueurs et un pinceau coudé pour les endroits difficile d’accès.

À quoi sert un couteau à peindre ?
C’est un outil pictural qui sert à étaler la peinture épaisse.

Comment dois-je nettoyer mes pinceaux ?
Si vous utilisez de la peinture acrylique, nettoyez vos pinceaux à l’eau. Si vous utilisez de la peinture à l’huile, préférez le white spirit.

Je veux faire des travaux de peinture de précision. Quel pinceau choisir ?
Il faut choisir un pinceau rond dès qu’il s’agit de faire des travaux de précisions tels que les angles ou les moulures.

Qu’est-ce qu’un gant à peindre ?
C’est un gant qui permet de lustrer et de peindre les murs. Il est conseillé pour les endroits difficiles d’accès comme les tuyaux, les portails… Il remplace le pinceau pour radiateur.

À quoi sert un pinceau spalter ?
Il sert à appliquer et à faire des effets décoratifs. Il permet aussi de lisser un vernis ou une lasure d’où son nom aussi de spalter à lisser ou spalter pour vernis.

Quel pinceau pour la lasure ?
Le pinceau pour lasure idéal est le pinceau plat.

Quel pinceau pour peindre un meuble ?
Pour peindre un meuble, le pinceau adéquat est le pinceau rond à rechampir ou brosse à rechampir.

Quel pinceau pour peindre une porte ?
Un pinceau rond pour les détails comme les encadrements et un pinceau plat peinture pour le reste.

Les rouleaux

Le rouleau de peinture est une invention récente faite par un Canadien en 1940. Il faut savoir, pour votre culture personnelle, que sa première apparition fut en 1931 dans un roman de science-fiction visionnaire. Dans ce livre, le rouleau permettait de repeindre un vaisseau intergalactique. Comme quoi il faut toujours se méfier de la science-fiction, car tout devient réalité ! Son succès fut immédiat et fulgurant, car au-delà du gain de temps et d’énergie, peindre au rouleau permet de réaliser des peintures avec une finition parfaite. D’ailleurs depuis il existe une guerre extrêmement violente et déchirante qui sévit entre le rouleau et le pinceau. En effet, ces deux opposants de taille s’affrontent. En fait, comme dans toutes les guerres, les raisons et motivations de départ sont totalement infondées. Le territoire du rouleau ne peut envahir celui du pinceau. Chaque outil a sa propre identité et sa propre utilisation. Mais derrière un rouleau se cache souvent un pinceau pour pouvoir faire les angles ou tous les travaux de précisions.

Je vais me faire l’avocat du diable et vous exposer pourquoi choisir un rouleau A peinture. Déjà, un rouleau se choisit selon la peinture à appliquer (rouleau peinture acrylique, rouleau glycéro…) le support et le résultat attendu. C’est l’outil idéal pour couvrir rapidement de grandes surfaces telles que les murs, les plafonds ou les sols. Il est principalement adapté aux surfaces planes. Si votre mur n’est pas lisse, commencez déjà à reboucher les fissures en utilisant un couteau de carrossier.

Anatomiquement, un rouleau est composé d’un manche qui correspond à la poignée et d’un manchon. Celui-ci se remplace dès son usure.

Commençons par le manche :
Après avoir pris une échelle ou un escabeau, outil indispensable, il est préférable quand même de choisir un long manche (ou un manche télescopique peinture) surtout si vous souhaitez peindre un plafond, ou alors investissez dans un bras à rallonge genre inspecteur gadget mais plus compliqué à trouver. Le manche peut être en bois ou en plastique, à visser ou à clipser. Là pas de grandes tirades, je vous laisse maitre, c’est à votre préférence.

Le plus important dans le rouleau c’est le manchon :
Il faut savoir que l’on choisit un manchon en fonction de ses poils. D’ailleurs, si vous lisez cette ligne, c’est que vous êtes attentif à ma prose, donc je vais vous dévoiler un secret mais chut… gardez le pour vous : un manchon à poils courts est fait pour les surfaces lisses, un rouleau poil long pour les surfaces rugueuses et en mousse pour les peintures à l’huile. C’est ultra simple à comprendre.

Il faut aussi faire attention à la matière :
A l’origine, la composition du manchon était toute simple, une seule matière: exclusivement de la laine de mouton. Au fil des années, des évolutions sont apparues. Les fibres synthétiques conviennent à la peinture acrylique, les fibres mélangées sont plutôt réservées pour la peinture à l’huile et les solvants et les fibres naturelles s’adaptent à tous les types de peintures. Pour les peintures laques, je vous conseille les manchons à laquer à poils courts. Pour peindre un mur ou un plafond, l’idéal sera un manchon à poils courts et pelucheux pour les surfaces lisses et longs pour les murs avec des imperfections avec une préférence pour les pinceaux anti-gouttes. Pour peindre sur bois ou pour les lasures, utilisez un manchon à lasure à poils longs et souples. Pour les meubles, les petites surfaces ou même les endroits difficiles d’accès comme les radiateurs, prenez un petit rouleau peinture comme le manchon patte de lapin laqueur.

Petit point essentiel sur les accessoires :
Un rouleau sans son bac c’est comme Laurel sans Hardy, l’un ne va pas sans l’autre. En effet, le bac sert à accueillir la peinture et à essorer le rouleau. Il permet de gérer la dose de peinture et de la répartir uniformément sur le rouleau. Il évite aussi souvent les éclaboussures. Il convient pour tous les types de peintures, de lasure ou de vernis. En général, pour un plus grand confort, vous trouvez des kits qui rassemble le bac et les rouleaux.

Enfin pour finir cette présentation, posons nous l’ultime question mais pas des moindres: comment entretenir mon rouleau. Pour éviter d’avoir à racheter des manchons tout le temps, il faut prendre soin de ce matériel délicat. D’abord, essorez le manchon en le pressant à l’aide d’une spatule, puis retirez le manchon de la monture du rouleau. Trempez-le dans de l’eau tiède savonneuse et laissez dégorger la peinture jusqu’à ce que l’eau deviennent claire. Recommencez cette opération jusqu’à éliminer toute trace de peinture. Si la peinture résiste, vous pouvez utiliser du white spirit.

Vous l’aurez compris, la guerre des rouleaux n’est pas terminée mais ressemble plus à une guerre de roses puisqu’au final ce sont deux amis qui sont complémentaires et indissociables.

Questions / Réponses

Quel rouleau pour peindre un plafond ?
Comme rouleau peinture plafond, il est conseillé de prendre un rouleau anti-gouttes dont la longueur des fibres est plus importante. Prenez des fibres synthétiques et de préférence en polyamide.

Quel rouleau pour peindre un mur ?
Peindre un mur au rouleau se fait avec un rouleau peinture poil long si le mur n’est pas lisse sinon choisissez un rouleau à poils courts.

Quel rouleau pour peindre une porte ?
Il faut prendre un rouleau laqueur (soit rouleau laqueur acrylique soit rouleau laqueur glycéro).

Quel rouleau pour peindre crépi intérieur ?
Il faut prendre un rouleau anti-goutte (rouleau pour plafond) à poils longs.

Comment faire disparaitre les traces de rouleaux de peinture ?
Si la peinture n’est pas sèche, il faut utiliser une spatule pour gratter les traces inesthétiques. Si par contre la peinture a séché, faites la même opération avec la spatule, mais en plus poncez le mur avec du papier de verre.

Pourquoi faut-il bien conserver son rouleau entre deux couches ?
Pour éviter que les poils ne durcissent et que votre peinture n’accroche au fond du bac. Les peintures au contact de l’air vont sécher sur vos outils qui deviendront dur au toucher.

Comment bien les conserver ?
L’astuce est de les emballer dans un sac plastique sans les nettoyer. Le lendemain la peinture sur les poils du rouleau sera encore fraiche.

À quoi sert un manchon en mousse ?
Il est utilisé pour la peinture de sous-couche comme pour la peinture de finition. Sans poils, il applique efficacement de la peinture au sol ou décorative sur les murs. Il est adapté aux peintures à l’huile.

Qu’est-ce qu’un manchon à poils long ?
C’est un manchon utilisé pour peindre des surfaces qui présentes des aspérités, des irrégularités. Ses longs poils permettent à la peinture d’accéder dans tous les recoins.

Je souhaite peindre un meuble, puis-je utiliser un rouleau ?
Pour les meubles, il faut utiliser un rouleau laqueur.

Quel rouleau utilisé pour peindre du carrelage, de la faïence ?
Il faut prendre un rouleau velours qui est utilisé comme rouleau peinture sol.

Je veux peindre un crépi extérieur, quel rouleau choisir ?
Pour le crépi, préférez utiliser un rouleau nid d’abeille qui donne de la structure à votre crépi grâce à ses alvéoles.

Quel rouleau pour peinture satinée ?
Le rouleau pour peinture satinée est le rouleau laqueur. Il faut que le support soit lisse.

Quel rouleau utiliser pour peinture glycéro ?
Il faut utiliser un rouleau laqueur à poils courts.

Quel rouleau pour lasure ?
Il faut choisir un rouleau laqueur à poils courts ou un rouleau microfibre.

Quel rouleau pour peinture acrylique ?
Il faut prendre un rouleau peinture mousse ou poil si la surface n’est pas lisse.